ANGE// Les acteurs de développement durable, bien outillés pour une gestion saine de l’environnement.

 150 total,  2 Aujourd'hui

Les acteurs de développement durable tant du secteur public que privé sont désormais bien informés et outillés pour faire de la place à l’environnement dans leurs différents projets, politique et programmes. Réunis à Lomé pour deux jours de rencontre d’échange et de partage sous l’initiative de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement, les acteurs intervenants sur les questions liées à la gestion de l’environnement et les responsables des entreprises des grands travaux et du secteur énergétique et minier ont pris connaissance des raisons qui sous-tendent la création de l’ANGE et sa mission, le système national d’information environnemental et de suivi de l’environnement, système des évaluations environnementales et le processus des EIES et le suivi des PGES.

Au premier jour du dialogue sur la prise en compte de l’environnement dans la conception et la réalisation des projets de développement, les participants ont été entretenus sur diverses thématiques. Le rôle et la place de l’ANGE dans l’élaboration et l’exécution des projets de développement au Togo. C’est le premier sujet sur lequel les acteurs ont été informés. L’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement est créée depuis une dizaine d’années mais son rôle dans la protection de l’environnement au Togo est méconnu par certains acteurs et c’est c’est rencontre est une aubaine pour faire la lumière sur les grandes lignes du cahier de charge de l’institution, ses actions sur le terrain et le lien qui devrait exister entre elle et les acteurs de développement de tous les secteurs d’activité. Pas de développement durable sans une gestion saine de l’environnement et c’est dans le sens que travaille l’ANGE dirigée par Dr Adadji Koffi Efanam. L’ANGE fait la promotion et la mise en œuvre du système national des évaluations environnementales à savoir : Les études d’impact environnemental et social ; les évaluations environnementales stratégiques et les audits environnementaux. Elle élabore et fait également la promotion des outils techniques d’analyse, de planification et d’intégration de l’environnement aux politiques, plans, programmes, projets et activités de développement.

Au sein de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement, se trouve une Direction des évaluations et de l’intégration environnementales. La mission dévolue à cet organe de l’ANGE a été également partagée avec les promoteurs de projets de développement. Cette direction fait le suivi de la mise en œuvre des PGES, PGR, PAR. Il élabore le plan de travail annuel de l’ANGE, propose des idées de programmes et projets au directeur général et participe à l’animation du centre de formation en gestion de l’environnement. La DEIE est en fait la cheville ouvrière de l’Agence. Ses interventions trouvent leurs fondements dans un cadre juridique national et international.

L’une des préoccupations de l’ANGE en organisant ce dialogue est de permettre à la population togolaise de vivre dans un environnement sain dans lequel se réalisent des projets de développement. À cette rencontre, l’une des entreprises du secteur minier au Togo à présenté aux différents participants son Plan de Gestion de l’environnement. Il s’agit du groupe Heidelbergcement sur sa filiale SCAN qui fait dans l’exploitation du klinker à Sika-kondji dans la préfecture de Yoto. Selon la stratégie adoptée par SCAN Mines Togo, tout se fait pour éliminer ou réduire si possible compenser les conséquences dommageables du projet et estimation des coûts de ces mesures. Des dispositions sont prises pour assurer la protection de l’environnement et le bien être des populations.

Cette première du dialogue très riche en partage et en information s’est achevée sur un débat général sur les différents sujets qui ont été développés. Deux commissions ont été mises en place au cours de cette journée. La première va travailler sur l’évaluation et outils d’intégration de l’environnement et la seconde va réfléchir sur le système d’évaluation environnementale: Laboratoire national de l’environnement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *